Est-il vrai que les gens désordonnés sont plus créatifs ?

Comment initier les introvertis au coworking ?
octobre 12, 2020
Comment développer la pensée complexe ?
octobre 12, 2020

 Partout, on répète que la zénitude passe par l’organisation et la planification. Avec le résultat que vous souhaitez mettre de l’ordre dans vos affaires sans grand succès. Le désordre ne serait pas aussi nuisible qu’on voudrait bien laisser croire. Mieux, les gens bordéliques seraient plus créatifs, auraient une personnalité plus agréable, seraient moins rigides et laisseraient plus de place à l’imprévu et au changement tout en étant productifs. Plusieurs études le démontrent : travailler dans un environnement en désordre serait un signe d’intelligence mais aussi d’une plus grande créativité.

Le désordre: source de grandes découvertes

La science a finalement prouvé quelque chose qui était déjà perceptible à l’œil nu. Par exemple, il est assez facile de remarquer la différence entre un bureau de fonction traditionnel et une agence de publicité. Dans un bureau de marketing ou de management , tout doit être structuré et dans le bon ordre. Dans les bureaux de travaux ou de créations , tout est laissé dans l’état de désordre structuré ou aléatoire afin de pouvoir trouver des inspirations. La plus grande majorité des progrès scientifiques, les grandes réalisations sont le fruit d’un prodigieux désordre pour ne pas dire à partir d’accidents causés par un désordre.Il en va ainsi pour la découverte de la pénicilline, ou celle des plastiques conducteurs ou mieux encore l’observation du rayonnement fossile du Big Bang. Même les grands compositeurs d’antan se sont inspirés dans des environnements chaotiques comme les improvisations fougueuses d’un Jean-Sébastien Bach. Les chefs  étoilés qui font de leur cuisine un champ de bataille mais qui arrivent à créer des recettes qui font le plaisir des papilles du monde entier. Pour parvenir à cette étonnante conclusion, les scientifiques ont mené une expérience sur deux groupes d’individus. Alors que certains participants travaillaient dans un environnement propre et rangé, les autres se trouvaient dans une salle complètement désordonnée. Résultat : les volontaires dans la salle en désordre sont parvenus à émettre le même nombre d’idées que leurs homologues, jugées d’ailleurs plus intéressantes et plus créatives. L’étude montre également que les personnes ayant un bureau en désordre sont plus enclines à prendre des risques et osent davantage à s’affranchir des règles que les autres. 

Le désordre : source de créativité

Comme l’ont conclu les chercheurs, un lieu désorganisé peut contribuer à stimuler la créativité, car il ne respecte pas les règles et les normes. Le désordre amical est super bienvenu pour les professionnels de l’industrie créative, et cette table chaotique est bénéfique dans les démarrages de projets, dans les phases principales d’impulsion et de création d’idées. On a tendance à penser que le désordre a forcément un impact négatif sur notre quotidien. Retrouver un vêtement en particulier dans son armoire, ou mettre la main sur un papier administratif peut vite s’apparenter à un véritable parcours du combattant pour une personne bordélique. Vous avez beau prendre de bonnes résolutions pour enfin trier et ranger dans votre maison, rien n’y fait. Si l’idée est de rester concentré pour conclure un projet, l’environnement doit être organisé de manière à ce que la personne puisse viser ce qui compte, sans distractions qui lui enlèvent sa concentration. Cela signifie que les deux scénarios peuvent être à la fois favorables et néfastes. Tout dépend de votre type de travail et de vos principaux objectifs du moment. Il est intéressant de noter que même pour les personnes les plus désabusées par le chaos, bat parfois cette impulsion à faire du rangement pour donner une nouvelle énergie à l’espace. Alors, remarquez comment vous vous sentez sur votre lieu de travail. Si vous êtes nerveux et impatient, il est peut-être temps d’empiler ces papiers qui sont éparpillés ou même de laisser la table plus propre et avec moins d’objets. Les désordonnés explorent davantage les pistes divergentes et laissent l’accès à l’inconscient tandis que les personnalités obsessives-compulsives ne supportent pas le désordre et ont besoin d’un encadrement très strict. Très souvent, ces personnalités n’auront pas de grandes idées originales et ne seront pas créatives, car trop rigides

Source de l’intelligence

Afin de démystifier le mythe selon lequel les personnes en désordre sont paresseuses, nous avons plongé dans des études psychologiques qui prouvent le contraire. En fin de compte, les personnes en désordre utilisent le chaos comme carburant créatif, remettent en question le statu quo, etc. Ne vous sentez plus jamais coupable de votre bureau en désordre. Les chercheurs ont prouvé que les gens intelligents avaient bien plus de défauts que les autres. Étude à la clé, il a été démontré que les personnes qui disent des grossièretés ont un vocabulaire plus étendu et des facilités pour s’exprimer. L’année dernière, une autre étude assurait que les couche-tard étaient également plus intelligents. En fait, un petit tour du web nous montre très vite que pour être intelligent, il faut être bordélique, grossier, prendre de la drogue, faire beaucoup l’amour, boire beaucoup d’alcool…  Bref, avoir tous les vices. De quoi nous empêcher de culpabiliser durant les années à venir.