Communication non verbale et la règle des 5C: sachez décrypter les non dits de votre entourage

Découvrez les avantages du coaching de carrière
septembre 17, 2020
Changement dans le secteur bancaire : la communication avec les clients comme facteur de réussite
septembre 17, 2020

Voyons ensemble quelles sont les règles générales de la CNV (communication non verbale), les éléments qui la constituent et quelques conseils pratiques qui l’accompagnent.

Une formule simple: Know, Calibrate, Context, Complex and Congruence.

Nous procédons dans l’ordre.

Knowing – Connaître la communication non verbale est fondamental pour l’efficacité de votre communication et de votre management. La communication non-verbal vaut 93 pour cent de votre efficacité dans la transmission et l’expression de vos émotions. Et la communication non verbale est une chose sérieuse, un art à part entière. Ce n’est pas un gadget pour convaincre votre interlocuteur de quelque chose. En effet, à l’école, on parle très peu de la communication, même si, dans le monde du travail, il est essentiel de reconnaître tous les types de messages et de gestuelle pouvant notamment être utilisés en entreprise. Et pourtant, dans notre évolution, nous avons commencé par communiquer avec des gestes, ce n’est qu’ensuite que nous avons développé des sons puis des mots. En France, il existe des types de formation pour le public et en marketing, renforçant la connaissance des mouvements et des signes pour améliorer la communication des interlocuteurs.

Calibrer – Calibrer signifie compter sur ses sens pour reconnaître un changement d’état chez une personne qui nous vient d’un message non verbal. Pour ce faire, vous devez observer votre interlocuteur plus attentivement pendant votre entretien, en dirigeant votre attention sur tout élément non verbal. Ces expressions de type corporel sont riches de sens pour l’interaction en cours. Pour ce faire, il faut enlever une partie de l’attention que nous portons normalement à la “chose”, c’est-à-dire au contenu (les mots, la partie verbale) de la communication pour la déplacer vers la “manière” dont la personne exprime les différents contenus. Gardez à l’esprit que les variations non verbales sont plus importantes que les signes eux-mêmes ; les variations de la gestuelle, c’est-à-dire les changements de posture de votre interlocuteur au cours du dialogue, en sont la partie la plus importante. Identifiez donc votre schéma gestuel de base et vérifiez s’il y a des variations.

Contexte – Le contexte conditionne toujours la communication. Cette dépendance du contexte peut être de différents types : environnementale, culturelle, sociale, personnelle, situationnelle, etc. La variable d’environnement est souvent sous-estimée, jusqu’à ce que les interprétations de certains comportements deviennent universellement valables. Par exemple, une attitude de fermeture telle que des bras croisés ou des yeux fixés ou fermés peut ne pas signifier une fermeture relationnelle envers l’interlocuteur, mais peut être dictée par le froid perçu. De la même manière, un volume élevé de la voix pourrait manifester le besoin d’être entendu par notre interlocuteur, de surmonter les bruits de l’environnement.

Complexe – Observez l’ensemble de votre communication, un seul geste ne peut rien signifier. En ce qui concerne le langage corporel, nous avons tendance à tout classer de manière catégorique. En réalité, il n’y a pas de gestes univoques, c’est-à-dire ayant une signification absolue unique et précise. Un seul regard représente un indice que vous pouvez transformer en preuve lorsque vous avez une confirmation supplémentaire des hypothèses formulées. Par conséquent, recherchez les gestes multiples qui vous serviront de guide dans la vérification de leur congruence avec le contexte.

Congruence – Une personne est congruente lorsque son langage corporel, sa voix et ses mots disent la même chose. N’oubliez pas que la composante non verbale a un impact énorme sur la communication quand à la traduction de vos émotions, donc si le corps dit autre chose que des mots, vous percevrez une dissonance dans votre communication. Observez en particulier le visage (surtout les yeux) et les expressions faciales, les mains et les pieds. Même entre ces différents domaines, vous pouvez remarquer des incohérences.

Communication non verbale: que peut-on en conclure?

Pour conclure, rappelez-vous que pour avoir une bonne définition, comprendre et reconnaître la communication non verbale, vous devez travailler dur, rechercher les informations pertinentes et vous entraîner constamment, c’est seulement ainsi que vous développerez un excellent esprit d’observation et une bonne synergologie. Obtenez ainsi un premier livre concernant ces sciences ou suivez un master en communication non verbale. Entraînez-vous à regarder des films ou des vidéos d’actualités télévisées ou journalistiques, ou à être parmi les gens pour détecter les signes et gestes de vos interlocuteurs. Étiez-vous déjà au courant de ces 5 règles générales dans votre communication ou en avez-vous oublié certaines pour améliorer votre marketing? Cela pourrait améliorer le langage corporel d’une personne dans votre public ou renforcer le management en entreprise.