Différence entre émotions et sentiments

Comment initier les introvertis au coworking ?
octobre 12, 2020
Comment développer la pensée complexe ?
octobre 12, 2020

Très souvent, nous parlons d’émotions et de sentiments en utilisant ces mots de manière incorrecte. Il est important de savoir bien faire la différence entre sentiment et émotion.

Les émotions

Les émotions sont des états mentaux et physiologiques liés à certains changements psychophysiologiques, internes ou externes, à des stimuli naturels ou appris. Il existe diverses théories d’émotions. Être dans la perspective d’une différence d’émotion peut arriver à certaines personnes. Partager un lien avec quelqu’un peut générer une expression émotive.

Leur fonction principale permet de rendre plus efficace la réaction de l’individu face à des situations dans lesquelles une réaction immédiate est nécessaire à la survie, c’est-à-dire une réaction qui n’utilise pas les processus cognitifs et le traitement conscient.

Chez l’individu les émotions sont en fait inhérentes aux émotions de base : la joie, la colère, la tristesse, le dégoût, la peur et la honte. Les émotions ont une fonction relationnelle (communication aux autres de ses propres réactions psychophysiologiques) et d’autre part, elles ont une fonction d’autorégulation (compréhension de ses propres changements psychophysiologiques). Avoir une douleur émotionnelle peut générer divers troubles.

Ils se distinguent donc clairement des humeurs et des sentiments. Il s’agit d’états mentaux et physiologiques éphémères et transitoires. Selon une étude, les personnes définies comme primaires sont au nombre de huit et elles se répartissent en quatre couples : tristesse et joie, colère et peur, dégoût et acceptation, surprise et attente. Il est nécessaire de partager une relation émotionnelle avec des personnes de confiance. Tout le monde peut ressentir une différence d’émotions. D’ailleurs, une évaluation cognitive d’un professionnel s’avérerait être importante dans ce cas précis.

Sentiments

Les sentiments, en revanche, sont des états d’esprit, c’est-à-dire des états cognitifs et affectifs, qui durent plus longtemps que les émotions, car ils peuvent rester actifs plus longtemps et sont moins incisifs que les émotions. Les sentiments font référence à l’expérience privée des émotions. Le terme dérive du latin “to feel”, qui signifie percevoir avec les sens. Un sentiment désigne souvent un lien affectif bien précis. Grâce aux travaux du philosophe Descartes, qui a établi une distinction claire entre “res cogitans” et “res extensa”, les sentiments revêtent une importance particulière en ce qui concerne les fonctions corporelles.

L’humeur dépend souvent des mélanges de sentiments que l’on a. Le sentiment est un état affectif assez complexe, assez stable et durable rattaché à des présentations. Non seulement le sentiment désigne un état affectif bien précis, mais il désigne également une sensibilité.

À l’époque romantique, on revient à parler de sentiments, en les distinguant de la sentimentalité. Le sentiment devient la faculté de saisir l’infini, tant au sens lyrique que religieux. Au début du XXe siècle, grâce à la naissance de la psychanalyse freudienne, les sentiments sont devenus une partie, de manière ciblée, de la base de toutes les pratiques de psychologie comportementale.