Comment développer la pensée complexe ?

Est-il vrai que les gens désordonnés sont plus créatifs ?
octobre 12, 2020
Non, vous ne pouvez pas “changer” les gens !
octobre 12, 2020

Voir au-delà de ce qui est visible signifie comprendre qu’il existe des phénomènes qui “creusent en profondeur” dans les informations que nous recevons par nos sens. Afin d’atteindre cette capacité, il est conseillé de s’adapter à ce qui est accessible et de comprendre le contexte de chaque situation.

Bien que les personnes ayant une intuition profonde puissent voir au-delà de ce qui est évident, tout le monde ne développe pas cette capacité. Certaines professions fondent leur activité sur cette réflexion. Les médecins, les psychologues, les chercheurs ou les experts ont besoin d’en savoir plus que l’apparence des faits ou des preuves pour parvenir à une conclusion. Et nous pouvons tous le former.

Pourtant, voir au-delà de ce qui est évident est un art désaffecté pour éviter la pensée complexe. Lorsque nous recevons des informations sur un problème, nous avons tendance à simplifier l’approche, presque automatiquement. Et nous le faisons constamment.

Comment développer la pensée complexe ?

La recherche d’alternatives plus complexes à certaines approches n’est pas courante et ne serait pas conforme au principe de l’économie cognitive. Nous faisons référence à cette tendance naturelle des gens à réduire au minimum les informations reçues.

Comme si cela ne suffisait pas, non seulement nous avons tendance à simplifier les réponses à certains problèmes à chaque fois, mais, grâce à l’accessibilité que nous offre le développement technologique, les problèmes ont en quelque sorte été réduits au minimum.

Mais la pensée complexe peut nous empêcher de voir au-delà de l’évidence et de nous rapprocher de la vérité. C’est précisément pour cette raison que, pour voir au-delà, nous devons développer certaines stratégies propres à la pensée complexe.

Développer une pensée complexe pour voir plus loin

Ce besoin de voir au-delà de ce qui est clair pour se rapprocher de la vérité est le sujet d’étude du sociologue et philosophe français Edgar Morin. Selon M. Morin, une plus grande complexité correspond à plus de détails à prendre en compte sur la société dans laquelle on vit. Sinon, il est facile d’ignorer les priorités ou les détails pertinents.

Ainsi, en vertu des caractéristiques spécifiques de la société contemporaine, pour qu’une personne puisse se faire une opinion précise, elle doit réfléchir avec précision aux informations qu’elle reçoit. Cette capacité de réflexion a pris le nom de pensée complexe.

Au lieu de tomber dans une pensée simpliste pour se rapprocher de la vérité, nous devons accroître l’information. La personne ne doit pas penser en simplifiant ce qu’elle vit, ni se pencher sur une position prise sur la base d’un ou de quelques faits. Cependant, la pensée complexe a l’inconvénient de ne pas être innée. Il est nécessaire d’y sensibiliser l’individu et de renforcer sa pratique.

Le philosophe spécialisé en pédagogie Matthew Lipman a estimé qu’il était extrêmement nécessaire d’inculquer ce type de pensée aux enfants dès leur plus jeune âge.

Ce que vous ne pouvez pas voir, la qualité de la pensée complexe

Dans le cadre de la pensée d’Edgar Morin, le terme “complexité” peut être interprété comme une sorte de grand réseau dont les fils fins s’entrelacent et relient ses composantes. Les fils sont des événements, des actions, des rétroactions, des déterminations ou des destins.

Bien que ce soit Edgar Morin qui en ait parlé au XXe siècle, son précurseur, Léonard de Vinci, l’avait déjà étudié au XVe siècle et avait proposé quelques stratégies pour le développement de la pensée complexe, que l’on peut observer dans sa théorie de la complexité. Ses œuvres soutiennent ce point de vue, suscitant chez le spectateur la recherche d’informations sur des aspects qui n’étaient pas évidents.

Les philosophes grecs ont utilisé la noétique, la philosophie qui étudie la pensée, surtout celle qui est objective et intelligible. Pourtant, il arrive que nous ne connaissions pas certaines informations ou que nous n’y ayons pas accès.

Le mot “noétique” vient du verbe grec noeo, qui signifie “voir en discernant”, d’où dérive le verbe “penser”. Les Grecs utilisaient ce verbe avec le sens proche de “intuiter”, au sens de vision intelligible.

Comprendre qu’il existe des informations que nous ignorons est la première étape du développement d’une pensée complexe. Voir au-delà de l’évidence est un aspect accessible à tous. Pourtant, pour réussir, il faut plus d’intention que d’intuition. Pour voir ce qui est évident, il faut d’abord voir ce qui n’est pas si évident.