Comment réussir ses prises de parole en public ?

Coaching dans le développement personnel
L’importance du coaching dans le développement personnel et l’épanouissement d’une personne
février 6, 2020
coaching
Quels sont les avantages et l’efficacité du coaching équestre sur les managers ?
mars 12, 2020
prises de parole en public

La prise de parole en public est une situation qui stresse beaucoup de personnes. Même si on a l’habitude de le faire, il arrive parfois que la peur submerge et là, on la rate. De ce fait, il est nécessaire d’appliquer plusieurs techniques pour le réussir. Lesquelles ?

Travailler le discours pour bien parler au public

Pour certaines personnes, bien communiquer avec le public est un don. Cependant, celles qui n’ont pas cette aptitude naturelle peuvent l’acquérir avec beaucoup d’exercices. Il faut noter que lors d’une prise de parole en public la maîtrise de la manière de parler ne suffit pas. Il est aussi indispensable de travailler le non-verbal qui contribue à moitié à la réussite du discours. Cela implique les gestes, la posture, le sourire et l’expression. Outre le non-verbal, il est aussi impératif de passer quelques exercices sur le para-verbal comprenant le débit, le volume et les intonations. D’ailleurs, il est possible de s’y former. Consultez, par exemple, helenor.fr.

On doit savoir que pour réussir à passer un message global, mais surtout pour rester dans la cohérence et créer un charisme scénique, ces trois éléments doivent être très bien maîtrisés. Dans le cas échéant, une dissonance peut se créer. Pour ce faire, la répétition doit être de mise après une formation prise de parole. Il ne faut pas manquer l’occasion de faire des petits discours lors des repas en famille ou encore pendant les réunions.

Élaborer un plan et faire une préparation au préalable

Mis à part les exercices du verbal, du non-verbal et du para-verbal, la réussite d’une prise de parole publique nécessite aussi un temps de préparation considérable. Il faut bien mettre en place le message principal et définir le but du discours. Ce dernier servira-t-il à convaincre, à informer, à sensibiliser ou à faire agir ? Par ailleurs, il faut aussi considérer l’auditoire, mais surtout ses attentes. Là, il faut analyser ses niveaux de connaissances et ses freins actuels.

Une fois que ce plan est établi, on peut passer par la préparation de la formulation de chaque phrase du discours. Pour ne pas s’embrouiller et y passer trop de temps, on peut formuler une seule idée par phrase. Cependant, pour être plus explicite à chaque idée, il est toujours recommandé de mettre un argument ainsi qu’un exemple. Pour casser le rythme et faire vivre le discours, il n’est pas interdit de formuler des histoires ou des anecdotes. Une fois que tout soit préparé, il ne faut pas apprendre ce qui est écrit par cœur, car on risque d’être coincé si une idée manque. Il faut juste retenir quelques phrases clés, les grandes lignes et le début des différentes parties.

Gérer le stress et le support

Le stress est l’un des ennemis de la prise de parole en public. Les dix premières secondes sont souvent les plus dures. Passé ce cap, il est moins intense. Il faut noter que le stress vient souvent du fait d’avoir peur d’être jugé sur la compétence. Pour l’évacuer, il est conseillé de faire un peu d’exercice en effectuant un tour de pâté dans la maison durant 5 minutes, notamment avant la présentation. Cela permettra au présentateur d’évacuer les tensions physiques qui pourront accumuler encore plus de stress.

En outre, savoir prendre la parole s’accompagne toujours d’une bonne préparation du support. En effet, il faut toujours se munir de notes sur une fiche bristol d’une taille ne dépassant pas largement celle des mains pour s’aider, surtout pour gérer le stress. Il est aussi important d’utiliser des slides pour faire la présentation. Cependant, si ceux-ci ne défilent pas, il n’est pas nécessaire de paniquer. On doit toujours avoir la maîtrise de la situation avec les fiches imprimées.